Sav’bon, couleur et fraîcheur du quotidien

0

En lançant sa ligne de savons sur internet, Émilie Berrou concrétise une forte volonté entrepreneuriale. Consciente du chemin à parcourir, mais avec des projets plein la tête, elle compte bien se faire une place majeure dans l’univers de la cosmétique. 

Sav’bon, c’est bien-sûr des savons, mais pas que ! La marque propose également une pléiade de produits cosmétiques suffisamment variés pour satisfaire les férus d’hygiène et de bien-être. Jeune créatrice, Émilie Berrou s’est d’abord essayée à différents métiers ; pharmacie, cosmétique, immobilier, ou encore dans l’archivage numérique. Les métiers se succèdent, elle se cherche, il lui manque ce petit quelque chose qui fait la différence. Le déclic se produit lors d’une émission télévisée (Capital sur M6) ; envieuse de la personne qui vient de monter son entreprise de commerce de vêtements à Saint-Jean-de-Monts (Vendée), elle se projette. «Je me suis dit alors que j’étais parfaitement capable d’avoir ce rôle en lançant mon propre commerce de mode». Pour Émilie Berrou, les mains dans l’engrenage entrepreneurial sont prises. Afin de ne pas partir “à l’aventure”, elle décide de suivre une formation à la CCI de Chartres durant deux mois, et d’avoir les bases essentielles pour créer son entreprise. 

Des vêtements aux savons, il n’y a qu’un pas
Émilie Berrou réalise cependant assez vite que la concurrence dans le commerce vestimentaire est très forte. Elle veut un concept original… et se tourne vers la vente de savons, un commerce inexistant sur Chartres. «Je devais trouver un produit très peu ou pas répandu dans la région de Chartres. Pourquoi ne pas faire du savon un produit phare de la région ?», se demande-t-elle. Elle voit par ailleurs en Lush (magasins spécialisés dans les produits cosmétiques ) un bon modèle de distribution.

S’appuyer sur une matière première naturelle
Vendre des savons certes, mais en se fixant une directive stricte, à savoir, qu’ils soient fabriqués à base de produits naturels. «Il a fallu mettre en place un long processus de référencement de fournisseurs qui respectent cette ligne de conduite. Fournisseurs qui sont pour la plupart situés à Marseille, notamment en raison du savon de Marseille, très réputé pour son processus de fabrication à base d’huile d’olives (à 72%)». L’entreprise Sav’bon est en ordre de marche. Auto-entrepreneuse, le modèle économique s’appuie sur la vente en ligne, Émilie Berrou ayant elle-même réalisé son site web et a ensuite rejoint les réseaux sociaux. Pour l’aspect notoriété, la jeune créatrice a fait appel au printemps dernier à une influenceuse, ce qui lui a permis de décrocher ses premières ventes. 

Savons et autres produits cosmétiques
Sav’bon référence à ce jour entre 120 et 140 produits, principalement des savons (constitués à base de lait d’ânesse bio, de karité bio et de lait de chèvre) issus d’une collaboration avec une savonnerie de Marseille. «Je propose également une ribambelle de produits cosmétiques tels que des gels douche ou crème de soin, grâce à ma collaboration avec un laboratoire toujours situé dans la cité Phocéenne». Tous ces produits étant étiquetés Sav’bon. Émilie dispose également d’un autre fournisseur installé en Angleterre qui lui fournit les bombes de bain. 

Un avenir riche en projets
Un modèle économique en ligne bien huilé certes, mais avec des objectifs qui vont s’étoffer à court terme. En premier lieu, la mise en place de réunions à domicile pour booster ses ventes. En outre, elle souhaite créer sa propre boutique physique. «M’installer au cœur du centre ville pour pouvoir bénéficier du flux important de touristes, serait excellent. Même si je ne suis pas contre un emplacement dans le secteur porteur de Barjouville». Indécise, Émilie Berrou se concentre dans l’immédiat dans le développement de sa jeune entreprise en surfant sur la période de Noël, et en assurant notamment une présence active dans les centres commerciaux. 

Site web : savbon.com

Dem\'s Auto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisir votre nom ici
Saisir votre commentaire ici