Jordan Création, le bois et la ferraille en mode artistique

0

En lançant Jordan Création, Jordan Burlot concrétise son désir de redonner vie au bois et à la ferraille. Menuisier de formation, il crée des meubles à partir de matériaux de récupération… en redonnant vie ainsi à des objets voués à disparaître.

Travailler, façonner avec ses mains ! Dès l’âge de 15 ans, Jordan Burlot, 28 ans, est attiré par les métiers manuels. Il en teste plusieurs lorsqu’il s’engage dans la filière du pré-apprentissage. Tailleur de pierre, maçonnerie, menuiserie… le choix est large. C’est finalement la menuiserie qui lui apporte le plus de plaisir et dans laquelle il se sent parfaitement à l’aise. 

A la recherche du concept
Après avoir obtenu son CAP à Orléans, il s’essaie à la pose de fenêtre chez les particuliers pendant un an. «Plaisant dans les premiers mois, la lassitude l’a ensuite emporté car le côté répétitif était trop présent », souligne-t-il. S’ensuit une période d’intérim durant quelques mois, dans les métiers de la menuiserie et du bâtiment. Il retrouve la pose de fenêtre en rejoignant Toury Fermeture, pendant 4 ans, jusqu’en 2018. Licencié économique et après une nouvelle période d’intérim, il songe sérieusement à se mettre à son compte « L’idée de créer ma propre structure dans la menuiserie me trottait dans la tête depuis quelques années. Cette nouvelle période d’intérim a finalement été l’élément déclencheur pour me lancer».

Une table basse en guise de préambule 
Pour cela, il créé un premier meuble (une table basse de salon) de type industriel, composé de ferraille et de bois. Création qu’il montre à ses amis. Les retours sont positifs, sa motivation est décuplée et son créneau est trouvé. Un créneau dans lequel les matériaux de récupération seront rois, notamment le bois et la ferraille. « Ce créneau est apparu pour moi comme une évidence. Les gens abandonnent de nombreux matériaux que je peux tout à fait réutiliser pour concevoir mes objets », reconnaît-il. Palette, ferraille, carcasse d’étagère, bois en tout genre, Jordan peaufine son style.

Auto entrepreneur, Jordan Création est né 
Surfant sur un réseau restreint dans un premier temps, le bouche à oreille ne tarde pas à porter ses fruits. Les commandes se succèdent. Dans le même temps, il créé Jordan Création en tant qu’auto-entrepreneur. Les dés sont jetés. Sa notoriété est décuplée le jour où il conçoit des serres pour jardin, sur une base de bois et de PVC récupérés. «Fréquemment, des personnes m’appellent pour me donner des vieux meubles pour en faire une version totalement revue et corrigée». 

Un espace associatif citoyen
Depuis le mois de septembre, Jordan est installé dans les locaux BetaMachine à Chartres, un espace associatif citoyen dédié à la création et à la fabrication. «Cet endroit est très motivant puisque je côtoie des personnes artisans-artistes-créateurs comme moi». Prochaine étape, pouvoir exposer ses créations dans certaines boutique sur Chartres. Côté tarif, il faut compter par exemple entre 80 et 120€ pour une serre, entre 450 et 800€ pour une table haute de salon, le tout sur mesure, bien entendu, en fonction des goûts du client. « J’essaie de me démarquer de ce qui se fait actuellement tout en plaisant à un maximum de personnes. Le côté unique de mes créations doit pouvoir faire la différence ». En parallèle, Jordan donne des cours depuis le mois d’octobre, liés aux fondamentaux de la menuiserie. Les “apprentis” viennent ainsi avec leur palette pour apprendre à en faire un meuble. Fréquence des cours, une fois par mois. Enfin, l’objectif pour Jordan Burlot est de pouvoir vivre de ses activités et de ses créations d’ici un an. 

jordanburlotdarcillon@gmail.com

Dem\'s Auto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisir votre nom ici
Saisir votre commentaire ici