Christian Mancini, l’informaticien devenu artiste du carton

0

En ouvrant sa boutique l’Atelier du Carton, Christian Mancini a concrétisé son nouveau projet de vie. D’informaticien, il vit désormais de sa passion à travers la création d’œuvres basées sur le carton.

Le changement est brutal, la rupture est totale. A 56 ans, Christian Mancini quitte une longue carrière d’informaticien à celle d’artiste dans l’univers du carton. Il fallait oser, Christian Mancini l’a fait. Pourtant, travailler le carton n’est pas venu du jour au lendemain. « Depuis environ 9 ans, je me suis pris de passion autour de cette matière. J’ai commencé par faire des meubles en carton, puis au bout de quelques mois, j’ai basculé sur des tableaux, toujours sur base de carton ». Faire de la récupération de carton, ne pas hésiter à “faire les poubelles” pour réutiliser des matériaux que l’on jette pour en faire des œuvres artistiques… est désormais devenu son univers quotidien. 

Un déclic il y a 9 ans
Une passion qu’il a découvert dès son enfance, mais sa mise en pratique a attendu de nombreuses années. Le déclic s’est fait lorsqu’il découvre des meubles en carton exposés par une personne dans un supermarché, il y a 9 ans. Il met le doigt dans l’engrenage, il ne peut plus en sortir… pour son plus grand plaisir. «Très rapidement après avoir réalisé mes premiers meubles, je suis devenu boulimique de tableaux en carton. Je faisais quasiment deux à trois tableaux par jour, sachant que l’esthétisme pour l’esthétisme ne m’intéresse pas. Il y a toujours un sens dans mes tableaux». 

Le vendredi soir de trop
Mais quelle mouche a bien pu piquer Christian Mancini pour faire basculer sa vie d’informaticien ? Travaillant dans le service public sur Orléans, le retour à son domicile un vendredi soir sera celui de trop. Il décide de tout arrêter. Il demande, dès le lundi, à être entendu par sa direction et propose une rupture conventionnelle. « Compte tenu de mon âge et de mon salaire, ils avaient beaucoup d’intérêt à ce que je quitte l’entreprise ». L’aventure artistique pouvait démarrer. Aussi, pour pouvoir pleinement exprimer son côté artistique, Christian Mancini a besoin d’une contrainte. Ainsi chaque tableau en possède une qui lui est propre ; craie, bande de carton de 15 cm, utilisation de trois couleurs, etc.

Des cours de cartonnage en renfort
Ouvert depuis le 6 mai 2019, L’Atelier du carton est situé en plein cœur du centre-ville de Chartres est loué par la mairie. Les clients ont le choix d’acheter les œuvres sur place, ou bien de passer des commandes particulières. Installé en tant qu’artiste libre, Christian Mancini donne par ailleurs des cours de cartonnage. Ayant également réalisé quelques expositions et présent sur les réseaux sociaux, sa notoriété grandit progressivement. Pourtant, le chemin du succès est encore long et parsemé d’embûches. En outre, l’intérêt artistique sur Chartres n’est bien sûr pas aussi fort qu’il peut l’être sur la région parisienne. «Très conscient sur la difficulté à pouvoir générer un volume d’affaires suffisant, je commence à me diversifier sur l’artisanat d’art avec des créations  tels que des miroirs ou des cloisons paravents». Christian Mancini se donne le temps pour réussir même s’il considère 2021 comme l’année charnière dans la réussite de sa nouvelle vie. 

Lieu : L’Atelier du Carton, 29 rue de la Clouterie, Chartres. Tél. 06.76.68.30.25 
Mail : christian.mancini@orange.fr


Dem\'s Auto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisir votre nom ici
Saisir votre commentaire ici