A l’égard de soi, l’institut du bien être aux petits soins

0

En créant A l’égard de soi, Céline Basilio et sa maman ont souhaité proposer un niveau de prestations ou qualité, plaisir et bien être soient une priorité permanente, loin des clichés trop souvent associés aux instituts classiques d’esthétisme. 

Mon souhait était de partir à l’étranger, faire des voyages, tout en prodiguant des soins esthétiques ou des massages, notamment dans le cadre de croisières», annonce Céline Basilio. Certes, le rêve de Céline était ambitieux, mais au final son institut “A l’égard de soi” propose un concept qui invite les patients au voyage, ou du moins au dépaysement.

Petit retour en arrière. Très vite, Céline se rend compte durant son cursus de formation (CAP, BP puis BTS), que l’univers esthétique est bien pus complexe qu’il n’y paraît. Les soins sont bien-sûr importants, mais il convient également de savoir faire preuve de psychologie. “L’empathie vis à vis des clients est capitale et il faut savoir s’adapter en permanence via un langage approprié en fonction des personnes. Un peu comme un caméléon en quelque sorte!”, confie Céline. 

Être à l’écoute des clients
En gagnant en maturité et en expérience, Céline voit mûrir en elle un concept d’institut qui prodigue des soins de A à Z, au-delà de l’aspect purement esthétique. L’idée est de proposer des prestations certes, mais également une écoute attentive aux besoins des clients qui veulent communiquer, se confier… Or, pour pouvoir mettre en place un tel concept quoi de plus efficace que de monter sa propre entreprise. “Il est évident que si j’avais choisi de travailler dans un centre de soins, j’aurai dû suivre la philosophie instaurée par le ou la chef d’entreprise. Or, ce n’était pas ce que je souhaitais”. Céline annonce à sa mère qu’un jour elle ouvrira un institut de beauté et de soins. Elle la prend au mot et la convainc de créer cet institut à la sortie de son BTS. Les dés sont jetés. Céline passe à l’action, soutenue par sa maman. Connaissant le propriétaire du local qui allait devenir l’adresse du futur institut “A l’égard de soi”, les choses s’accélèrent. Aidé par un courtier et un expert-comptable, Céline et sa maman construisent le business plan et le dossier de financement. Après d’importants investissements et de longs travaux pour adapter le local, l’institut ouvre ses portes le 18 octobre 2018. Mais tout reste à faire. 

Des prestations ambitieuses
Encore faut-il en effet concrétiser ce qui n’est qu’un concept, à savoir, aller au-delà du simple institut de soins et de beauté. L’objectif est donc de proposer des prestations rares, de qualité et dans un cadre atypique. L’institut est divisé en deux parties. D’un côté le spa, avec tout ce qui a un rapport à l’aspect aquatique et l’ambiance bien être. De l’autre, les cabines spécialisées qui sont dédiées aux soins d’esthétisme. “Les gens sont surpris de découvrir une décoration qui a le pouvoir de faire voyager, avec des ambiances rappelant des paysages naturels, loin des clichés trop souvent classiques des autres instituts”. Par ailleurs, “A l’égard de soi” regroupe les prestations sous forme de forfaits et de packages. Le temps moyen passé tourne autour des 1h30 à 2h00, preuve s’il en est, du plaisir ressenti par les clients. Côté tarif, à partir de 35€ pour une séance d’environ 1h30 de spa. Les clients peuvent d’ailleurs privatiser l’ensemble de la partie spa/aquatique (jacuzzi, aquarol, hammam, sauna). 

Mettre la barre haute
Le niveau de qualité imposé tant sur le plan de l’accueil, des soins, du confort, ou du dépaysement est très élevé. Céline considère en effet que ce sera la clé du succès de l’institut. “Nous trouvons notre plaisir lorsque les clients repartent avec le sourire aux lèvres. Il n’y a rien de plus gratifiant que de voir un client heureux d’avoir passé un bon moment, ou mieux, de constater que ses douleurs ont disparu”. En effet, le plaisir n’est total que lorsqu’il est pleinement partagé…

Infos : www.facebook.com/alegarddesoi


Dem\'s Auto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisir votre nom ici
Saisir votre commentaire ici